Vous êtes ici

Jean-Pascal Imsand

Jean-Pascal Imsand
photographe

du 7 février au 12 mai 2013

Doué, réservé, sensible et rêveur sont les qualificatifs désignant le plus souvent Jean-Pascal Imsand qui apparaît sur la scène photographique au cours des années 80. De son passage à la Kunstgewerbeschule de Bâle où il s’est formé comme imprimeur-lithographe, il garde le goût des procédés qui permettent une véritable recherche sur les variations de teintes. Ses premiers travaux, des photomontages poétiques et sombres d’une grande virtuosité technique, lui valent le Grand Prix Européen de la Photographie en Arles en 1988. Ces images, qu’il préfère appeler des « assemblages », livrent un monde secret imprégné d’une atmosphère onirique. Il collabore à plusieurs magazines dont Femina, Das Magazin, Le Nouveau Quotidien, Neue Zürcher Zeitung et le célèbre Du, et traite portraits, reportages et paysages urbains avec ce talent particulier qui mêle gravité, mystère et douceur. L’un de ses projets personnels, Lausanne, une jeunesse, publié en 1990, offre une série de vues nocturnes de la ville où transparaît son attirance pour les noirs profonds. Sabina Scullari, qui devient sa femme en 1987, est l’un de ses sujets de prédilection et donne lieu à une étonnante variation autour du portrait. Au début des années 90, il s’investit dans un reportage sur les travailleurs saisonniers et réalise une magnifique déclinaison sur la Limmatstrasse vue de sa fenêtre. Puis il se consacre à plusieurs autres thèmes de proximité, dont Brocki-Land, une brocante située près de chez lui, et le Letten où il photographie des êtres qui s’abandonnent à la drogue dans un décor de désolation. Exigeant et perfectionniste, il exécute tous ses tirages qui révèlent des noirs intenses, des blancs brillants et une gamme infinie de demi-teintes. Personnalité tourmentée, Jean-Pascal Imsand est l’un des représentants les plus singuliers de la photographie suisse de la fin du 20ème siècle. Cette grande exposition rétrospective jamais présentée en France, réalisée en collaboration avec la Fondation Jean-Pascal Imsand de Zürich et la Fotostiftung Schweiz de Winterthur, présente un important ensemble de ses travaux - gravures, photomontages, photographies et publications – et constitue une occasion exceptionnelle de découvrir cette œuvre rare et attachante d’un artiste disparu trop tôt en 1994.
Annie-Laure Wanaverbecq

Exposition réalisée en collaboration avec la Fondation Jean-Pascal Imsand et la Fotostiftung Schweiz

 


Tunnel, 1985
© Fondation Jean-Pascal Imsand / ProLitteris

 


Limmatstrasse, Zürich, 1991/1993
© Fondation Jean-Pascal Imsand / ProLitteris

 


Sabina, Lausanne, 1993
© Fondation Jean-Pascal Imsand / ProLitteris