Vous êtes ici

Emile Savitry

Emile Savitry
Un photographe de Montparnasse

du 25 octobre 2012 au 27 janvier 2013

Longtemps oublié de la scène photographique, Emile Savitry est révélé au public en 2011 grâce au long et minutieux travail de Sophie Malexis qui conçoit cette première grande exposition monographique qui lui est consacrée. Le parcours de ce personnage, entre peinture et photographie, musique et cinéma, a sans aucun doute contribué à en faire un artiste inclassable et a eu pour effet probable d’entretenir cet oubli. Pourtant, c’est bien au fil de ses rencontres avec des personnalités très diverses et en variant ses activités qu’Emile Savitry a édifié une œuvre riche et authentique. En relation étroite avec son cheminement personnel, son œuvre photographique commence en 1930, va se poursuivre jusqu’aux années 50, et va aborder avec le même humanisme le portrait, le reportage, la scène de rue ou la photographie de plateau. Il pratique également la photographie de nus, travaille pour la mode et la publicité. Il prouve, dans ces différentes voies de la photographie, sa capacité à adapter sa technique et son regard aux besoins imposés par le sujet. Ses contributions dans la presse illustrée – Match, Arts et métiers graphiques, Regards, Visages du Monde, Cavalcade, Point de Vue, Caliban, Picture Post, Réalités, Vogue, Harper’s Bazaar, Jardin des Modes, - reflètent sa démarche qui est en prise avec une presse en pleine évolution et qui est aussi portée par ses choix successifs. Emile Savitry semble bien être cet « ouvrier sans spécialité de la vie » (Claude Roy cité par Sophie Malexis dans le catalogue Emile Savitry, un photographe de Montparnasse, Milan, éd. 5 Continents, 2011, page 23), « discret, flegmatique et philosophe » (Albert Plécy cité par Bernard Chardère dans Jacques Prévert et ses amis photographes, Lyon, Fondation nationale de la Photographie, 1981, page 34.), se souciant peu de la célébrité malgré une carrière bien remplie, une création conséquente et significative. Ses images côtoient celles des photographes les plus renommés de l’époque tels Edouard Boubat, Brassaï, Robert Doisneau, Willy Ronis et quelques autres, par exemple lors de l’exposition organisée par la Photo League à New York en 1948, intitulée « La Photographie française » et rassemblant douze photographes français (Cette exposition, composée de 106 photographies, a été acquise dans sa totalité par le Mnam, Centre Georges Pompidou, en 1988. Voir à ce sujet Collection de photographies du musée national d’art moderne, 1905-1948, Paris, éd. Du Centre Georges Pompidou, 1996, page 60.). Présenter aujourd’hui cette exposition d’Emile Savitry est enfin l’occasion d’inviter le public à découvrir ce photographe humaniste méconnu, en marchant dans ses pas de Pigalle à Saint-Germain-des-Prés, des clubs de jazz aux ateliers d’artistes, du cirque Medrano à la Coupole.
Annie-Laure Wanaverbecq

Exposition réalisée par Sophie Malexis

 


Dans un bar de Pigalle, « un apache » et sa protégée, Paris, 1938.
© Emile Savitry, courtesy Sophie Malexis

 


Anouk Aimée (Barbara) et son chat Tulipe dans la Fleur de l’âge de Marcel Carné et
Jacques Prévert, Belle-Ile, 1947. © Emile Savitry, courtesy Sophie Malexis

 


Bar de la Coupole de nuit, 1935-1938.
© Emile Savitry, courtesy Sophie Malexis