Vous êtes ici

Clemens Kalischer

Clemens Kalischer
USA années 50

du 27 septembre au 23 décembre 2007

Né en Allemagne en 1921, Clemens Kalischer arrive à Paris avec sa famille en 1933, à l’instar de nombreux compatriotes confrontés au danger national-socialiste. Dès le début de la guerre, en raison de leurs origines allemandes, ces émigrés sont arrêtés et Clemens Kalischer connaît huit camps d’internement différents. L’Emergency Rescue Committee, une organisation créée par un journaliste américain et soutenue par Eleanor Roosevelt, permet à quelques-uns de ces réfugiés de gagner les U.S.A. Après ce second exil, Clemens Kalischer commence une autre vie à New York où sa famille s’installe en 1942. Il étudie les beaux-arts et assiste à quelques cours de la Photo League. Puis il suit l’enseignement de Berenice Abbott à la New School for Social Research. En 1945, il débute une longue carrière de photographe avec un reportage pour l’A.F.P. consacré au départ en démolition du paquebot Normandy. Reportages et publications se succèdent, pour la revue Coronet, le Sunday New York Times, etc… Clemens Kalischer photographie les rues de New York, les gens au travail, les passants, les enfants. Il réalise entre autres, dans la lignée de Lewis Hine, un très bel essai photographique sur l’arrivée des réfugiés européens aux Etats Unis entre 1947 et 1949. Simple et spontanée, sa vision du monde est vive, chaleureuse et sans préciosité. Elle saisit les expressions et les gestes des gens ordinaires, les petits événements du quotidien, tout ce qui constitue le flux même de la vie. Et très naturellement, Edward Steichen le remarque et choisit l’une de ses photographies pour sa monumentale exposition de 1955, The Family of Man. Installé dans le Massachusetts en 1951, Clemens Kalischer y fonde sa propre agence, Image Photos, riche aujourd’hui de 500 000 images. Indépendant, il s’intéresse à des sujets très différents, tant dans le milieu urbain que dans le monde des paysans, et sa carrière est ponctuée de nombreux voyages, à travers les Etats Unis, en Europe, en Inde, à Cuba…Son premier retour à Berlin n’a lieu qu’en 1997, et se prolonge l’année suivante par sa première exposition en Europe à la galerie Argus Fotokunst. Le Suermondt-Ludwig Museum de Aachen et le musée de la Photographie de Charleroi accueillent ensuite ses photographies. Cette exposition est présentée pour la première fois en France et propose au public de découvrir cette étonnante personnalité d’une photographie humaniste encore trop méconnue.
Annie-Laure Wanaverbecq

Exposition produite par le Musée de la Photographie à Charleroi, Belgique.

 


New York, vers 1949
© Clemens Kalischer

 


Hanover Square, New York, 1947
© Clemens Kalischer

 


New York, 1947
© Clemens Kalischer