Vous êtes ici

Christophe Smets / François Fontaine

Christophe Smets / François Fontaine
du Caire à Delhi, de Grenade à Phnom-Penh

du 18 janvier au 18 avril 2001

Découvrir de jeunes photographes reste toujours enthousiasmant, pour le plaisir que nous apportent leurs images et pour la place symbolique qu’elles revendiquent dans l’univers de la photographie d’aujourd’hui. Christophe Smets et François Fontaine confirment ce double intérêt : leurs travaux, riches, divers, particuliers et complémentaires, démontrent s’il en était besoin que le reportage est bien vivace et plein de ressources.

Au-delà des fluctuations de la mode et des engouements technologiques, ils parcourent le monde avec un vrai désir de le découvrir, le comprendre, d’en témoigner et de livrer à tous matière à réflexion.

Christophe Smets adopte un point de vue ouvertement social et aborde avec détermination des thèmes tels que l’autisme ou l’apprentissage du cirque par des handicapés. François Fontaine traite ses sujets d’une manière plus distanciée, à la fois personnelle et discrète, et propose un regard à mi-chemin entre poésie et constat social.

Signifier la présence de l’autre reste pour eux un enjeu essentiel de la photographie. Et dans cette démarche se croisent et se mêlent intentions et questionnements, sur l’existence d’autrui et sur soi-même. Hors des styles et des genres, la nouvelle photographie de reportage se déploie, indocile et vivante, échappée des classifications stériles. Elle révèle la réalité sans s’y laisser enfermer, s’inspire de sensations incertaines et se propose de partager toutes les aventures photographiques.
Annie-Laure Wanaverbecq