You are here

Bernard Descamps / Pierrot Men

Bernard Descamps
Le don du fleuve

Pierrot Men
Madagascar

du 30 septembre au 21 novembre 1999

Autant on ne présente plus Bernard Descamps, conteur d’une Afrique magique, étonnante de poésie et de subtilité, loin des clichés et des lieux communs qui alimentent l’actualité, autant le nom de Pierrot Men éveille encore trop peu d’écho dans la mémoire des passionnés de photographie. Pourtant, entre eux, la rencontre était inévitable et elle a eu lieu voilà quelques années déjà. Ces deux expositions, si différentes l’une de l’autre, les rassemblent à nouveau et traduisent la superbe complémentarité de deux photographes de talent.

L’un par conviction et l’autre par sa naissance, pourrait-on dire, vivent une réelle osmose avec le monde africain. Bernard Descamps nous en offre une vision très légère où chaque image est en elle-même un symbole, une pensée dédiée à ce continent. Ses photographies expriment avec une douce sobriété la fragilité de la vie, les infimes relations entre les choses et les êtres, les liens si ténus et si essentiels à la bonne marche des choses.

Le temps n’a plus vraiment d’importance, l’Afrique s’écoule devant nos yeux au rythme de la lumière, des odeurs, d’un flot de sensations dans lequel le photographe semble immergé.

Les images de Pierrot Men, quant à elles, naissent de son univers familier. Sans fioritures ni maniérisme, il capte les signes étranges émis par les choses ordinaires et transforme les fragments de la banalité en visions poétiques. Adepte du reportage humaniste, Pierrot Men a su faire évoluer son style vers des variations très personnelles où la maîtrise formelle et qualité du regard se conjuguent avec finesse. Sans cesse à l’affût, il joue avec habileté à capturer la lumière ou à bouleverser l’espace qu’il met en scène. « Héritier sans le savoir de Henri Cartier-Bresson », comme l’écrit son ami Bernard Descamps, Pierrot Men est aussi aujourd’hui un véritable inventeur d’images et un étonnant photographe que cette première grande exposition qui lui est consacrée vous permet de découvrir.
Annie-Laure Wanaverbecq

 


© Pierrot Men
Antananarivo, 1996